Bordeaux Métropole propose les premières versions de refuges périurbains gratuits et de réservations à Bordeaux. De ce point de vue de l’exploration, de la nature, elles peuvent être envisagées comme des terres de randonnée. Le développement de la pratique de la randonnée périurbaine et plus largement d’une forme nouvelle de tourisme en périphérie des villes semble aujourd’hui possible. Ces nouvelles habitations sont prêtes à accueillir des visiteurs dès le 1er mars dans les villes autour de Bordeaux.

Un art à habiter

Les bonnes idées naissent souvent en marchant. D’humeur vagabonde, un jeune architecte a un jour imaginé un ensemble de refuges qui permettrait de faire à pied le tour de la métropole bordelaise. Aujourd’hui, un total de onze refuges sont disponibles : la station orbitale, Neptunea, le hamac, les guetteurs, la belle étoile, le haut-perché, le prisme, le nuage, le tronc creux, le vouivre, la nuit américaine. Choisissez un endroit en adéquation avec vos goûts et vos envies qui fera de votre nuit, une nuit inoubliable et unique en son genre. Des refuges pour ceux qui désirent faire l’expérience d’une retraite insolite en pleine ville ? Des refuges pour les visiteurs qui cherchent un hébergement alternatif ? Il y en a pour tous les goûts.

Bruges – 55-57 Boulevard Jacques Chaban-Delmas

La nature à portée de ville

Installées aux six coins de l’agglomération, ces œuvres architecturales uniques s’adaptent à leur environnement naturel : elles incarnent et symbolisent le charme singulier du paysage sur lequel elles s’immiscent.

La popularité des refuges ne cesse de s’accroître, que ce soit auprès des habitants de la métropole ou des visiteurs de passage. Bordeaux Métropole invite les visiteurs à occuper gratuitement ces hébergements insolites, pour une nuit : en couple, en famille, entre amis, on vient y partager une expérience insolite, un instant de plénitude, de dépaysement ou de simple convivialité. Les refuges sont gratuits et ouverts à tous, il suffit de réserver. Mais il est impossible de réserver au-delà du mois à venir. Le confort est sommaire et il n’y a ni eau, ni électricité, ni chauffage.

Pour en savoir plus : Réservation sur le site Bordeaux Métropole

Sources
Photos : Bordeaux Métropole